Aller au contenu principal

Rangement et organisation du matériel de couture

18 novembre 2011

Lien : http://www.organisons-nous.com/ranger-organiser-couture

Dans le cadre de « tout doit partir aux prix les plus bas », aujourd’hui je me suis attaquée au rangement du « coin couture ».

Cette dénomination, « coin couture », désigne faute de mieux un entassement de tissus, de patrons, de ciseaux, d’aiguilles, de matériel, rubans et boutons qui sont superposés dans un coin près de la porte de la salle à manger.

Matériel de couture à ranger d'urgence !    Rangement et organisation du matériel pour coudre

1 : avant le rangement, les boîtes ont déjà été déplacées- 2 : après le rangement (sauf que les bacs ferment)

Depuis quelques années déjà, il menace de tomber et j’ai -enfin- décidé de lutter contre l’entropie à cet endroit précis de la maison.

Je précise que malgré le désir que j’en ai, je n’ai jamais eu l’occasion de devenir une grande styliste, ni même une couturière compétente, et que les solutions de rangement proposées ci et là sur internet ne s’appliquent pas à ma modeste installation.

Procédure :

  • Une grande table bien dégagée, en l’occurrence celle de la salle à manger (ça tombe bien !)
  • Deux jeunes enfants désireux d’aider maman tout en apprenant un nouveau vocabulaire (cannette, découd-vite, etc.)
  • Un sac poubelle
  • Une dose certaine de motivation.

En gros, nous avons des objets assez disparates, de la machine à coudre aux aiguilles et aux canettes en passant par le fer à repasser.  Renversez tout sur la table.

Inventorier tout le matériel de couture pour l'organiser.

Ca permettra d’inventorier tout le matériel de couture pour mieux l’organiser.

Ranger les bobines de fil

J’avais eu la bonne surprise, lorsque je cherchais comment ranger ma machine à coudre, de constater que les boîtes superposables de type « Trone » d’un célèbre distributeur suédois de crayons gratuits au logo bleu et jaune dont le nom m’échappe avaient exactement la dimension idéale pour accueillir la dite machine à coudre. En emménageant, il me restait un petit mur, dans la salle à manger, c’est ainsi que le coin couture est né.

Une machine à coudre bien rangée, dans un bac qui la protège de la poussière

Une machine à coudre bien rangée, dans un bac qui la protège de la poussière

L’emplacement n’était pas trop mal choisi : pas trop loin de la cuisine, pièce à vivre par excellence, et à proximité immédiate d’une grande table souvent dégagée, idéale pour coudre et effectuer de menues reprises.

Nous avons donc superposé trois de ces boîtes et les avons remplies (à moins qu’elles ne se soient remplies toutes seules, ce qui expliquerait bien des choses !), en commençant par le bas, avec :

  • la machine à coudre
  • le fer à repasser, ses accessoires et les vêtements en attente d’être réparés (mauvais plan : le seul bon moment pour repriser un habit, c’est tout de suite)
  • quelques patrons, pelotes de laine, ciseaux, réserve de boutons, bref un amoncellement abominable de petits objets
  • au-dessus des boîtes, à un endroit où RIEN n’aurait dû se trouver : pelote d’épingles offerte par le restaurant chinois au moment des fêtes de fin d’année, boîtes à couture de fabrication artisanale quoique ingénieuse, ciseaux (oui, encore), mètres ruban, nominettes, et objets divers sans le moindre rapport (pièces de légo, tour eiffel miniature, etc.).Rangement du coin couture, la machine à coudre en bas, les tissus au milieu, les outils en haut et tout le reste par dessus

Rangement du coin couture dans les bacs superposables : la machine à coudre tout en bas, les tissus au milieu, les outils en haut et tout le reste par dessus

Organiser un coin couture : fausses bonnes idées et erreurs

Conserver les chutes de tissu

Non seulement ces morceaux prennent une place folle, mais à moins d’adorer le patchwork, il y a beaucoup à parier qu’ils ne serviront jamais. De ma longue expérience, chaque fois qu’on vous réclame, à l’école ou au stage, un truc quelconque en tissu pour un bricolage, c’est soit « un vieux t-shirt blanc » soit « un vieux drap de lit blanc ». Le jour où ce sera autre chose, il y aura certainement un vêtement usé / déchiré / taché… qui pourra terminer glorieusement sa carrière en se réincarnant, par exemple, en marionnette représentant un loup.

Négliger de ranger…

systématiquement le matériel dès qu’il a été utilisé. Comment le tas du dessus aurait-il pu se constituer, si j’avais respecté ce principe ?

Tout entasser…

…dans une boîte sans organisation interne. Le jour où on a besoin d’un bouton d’une taille et d’une couleur précises, ou d’une tirette de 20cm, mettre la main dessus s’apparente tellement à une fouille archéologique qu’il est plus rapide de passer au supermarché pour en racheter.

Les trucs qui se sont révélés utiles

Il y a quelques années, enceinte de mon premier enfant, je m’étais imaginé dans l’innocence de ma folle jeunesse que j’allais économiser des sommes conséquentes en confectionnant moi-même les vêtements de mon bébé et mes tenues de grossesse. A part un pantalon pour femme enceinte mal coupé (mais heureusement caché par le pull ample qui accompagne presque inévitablement cette tenue), je n’ai jamais rien confectionné.

Par contre, j’avais procédé à un rangement extraordinaire qui a perduré toutes ces années (ma fille va avoir dix ans).

J’avais regroupé, par catégories, tous les petits objets de la couture dans des paquets de cigarette (de 25, en l’occurrence) eux-même placés dans des boîtes de croissants surgelés. Tout juste la bonne taille !

Une étiquette pour identifier rapidement le contenu, et c’était réglé.

Boîte de couture en cours de rangement et d'organisation

Évidemment, vous trouverez dans le commerce des boîtes supposées faire votre bonheur (souvent au rayon bricolage, sous la dénomination « organiseur à compartiments » ou quelque chose dans ce genre). Mais je crains que le système soit moins flexible. En outre, vu la taille d’une bobine de fil, le plus probable est que les cases n’auront pas la bonne taille. Enfin, vous avez vu les prix ?

Le cas particulier des boutons : pour garder ensemble les boutons du même type, le mieux est encore de les enfiler sur des épingles de nourrice. En plus, ça a occupé mes fils pendant toute l’après-midi (on a rangé ainsi plus de 250 boutons).

Regroupement des boutons dans le cadre du rangement du coin couture

D’autres idées ?

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. Clara permalink
    12 octobre 2012 10 h 02 mi

    J’aime bien l’idée des paquets de cigarette mais quand on ne fume pas il faut trouver un(e) ami(e) assez gentil pour nous refiler ses paquets vides.
    PS: ou avez vous trouvé des astuces de rangement pour des couturières confirmée ??

    • 17 octobre 2012 8 h 19 mi

      Oui, j’ai du expliquer mon projet pour les récupérer… Et il faut encore tomber sur la bonne marque 😉 Je pense qu’il doit y avoir moyen de fabriquer ses boîtes soi-même mais ça prend du temps, surtout pour arriver à ce niveau de solidité.

      Je n’ai pas vraiment d’adresse pour les astuces de rangement, elles me viennent essentiellement de l’observation, des essais et de la pratique.

      Bonne journée !

      (pourquoi ne pas laisser l’adresse de votre blog ? Je l’ai trouvé très bien)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :