Aller au contenu principal

Organisons nos tâches ménagères

21 janvier 2012

Lien : http://www.organisons-nous.com/organisons-nos-taches-menageres

J’ai passé un excellent temps de midi avec deux amies (appelons-les Anna et Karin) avec qui j’ai la chance de collaborer à titre professionnel. Nous travaillons toutes les trois à la maison et la conversation a dévié sur le ménage…

Anna et moi-même avons ouvert des yeux ronds quand Karin nous a avoué que sa belle-famille attendait d’elle (puisque femme au foyer ? Sic !) qu’elle astique la maison avec entrain et régularité.  Comment aider Karin ? Brossons, à défaut du sol, un rapide tableau de la situation.

Qui doit nettoyer ?

Le problème de Karin est qu’on (entendez, en particulier sa belle-mère mais apparemment son mari aussi) veut que ce soit elle qui s’occupe de nettoyer la maison. Personnellement, j’enverrais bien tout ce petit monde en thérapie familiale, mais c’est une décision assez difficile à prendre, et pas seulement pour des raisons organisationnelles…

Actuellement, Karin s’occupe du nettoyage le samedi avec son mari (ouf ! tout n’est pas perdu !) mais aussi régulièrement en semaine (le couple possède un grand chien avec de grandes pattes qui font de grandes taches).

Déléguer l’entretien de la maison

La suggestion d’Anna : faire appel à une aide-ménagère de la tribu des Titres-services.

Ma contre-attaque : il se trouve que j’ai eu, la plupart du temps, de très mauvaises expériences avec les agences de titre-services dont le déprimant récit alimenterait ces colonnes de manière disproportionnée.  Cependant, on peut aussi avoir de bonnes surprises, et les critères d’une ménagère ne sont pas ceux d’une autre.

Seulement, c’est Karin qui est censée nettoyer…  Nous pouvons donc plaider qu’effectivement, en tant que responsable de l’entretien de la maison, il lui appartient de faire appel à la personne la plus qualifiée (d’autant plus que certaines agences mettent un point d’honneur à former leur personnel, considérant à juste titre que ce n’est pas parce que vous êtes capable de nettoyer chez vous que vous serez à même de prendre en main le ménage d’une autre famille).

Heureusement, la grand-mère de Karin passe la voir une fois par semaine et se propose pour l’aider à diminuer sa pile de repassage.  Dans un bel ensemble, Anna et moi nous nous sommes écriées : « Surtout, laisse-la faire ! ».

Se faire aider pour le ménage

La totalité des corvées ne pourra jamais être sous-traitée à l’extérieur, acceptez donc toute l’aide qui se présentera. Je ne connais aucune femme qui aime les tâches ménagères ! C’est peu valorisant, il faut tout le temps recommencer car, il faut bien se rendre à l’évidence, il n’y a que la personne qui a passé le torchon qui fera attention à essuyer les pattes du chien et à ses propres traces, ça prend du temps, quand ça n’aggrave pas le mal de dos, donc si de l’aide est disponible, il n’y a aucune raison de ne pas l’accepter.

Chez moi, ce sont les enfants que je tiens à mettre à contribution. J’estime qu’ils ne sont pas à l’hôtel et en outre, il est évident qu’ils sont plus soigneux quand ils se sont occupés eux-même de la propreté de leur environnement. En outre, ma mission de parent est de les amener à l’autonomie; pourrait-on dire d’un étudiant incapable de maintenir son kot propre et en ordre qu’il est autonome ?  Non, n’est-ce pas.  Soigner son lieu de vie est une habitude à prendre le plus tôt possible.

En outre, il y a des enfants qui aiment ranger, nettoyer, balayer, passer l’aspirateur…  Mon fils aîné vide spontanément le lave-vaisselle.  Mon second fils ne conçoit pas que je cuisine sans lui. Ma fille s’est donné pour mission de remettre le living en ordre avant de partir à l’école. Anna nous a dit que ses enfants trouvaient eux aussi le ménage « amusant ».

Le cas particulier de la grand-mère pleine de bonnes intentions

Votre grand-mère de 80 ans insiste pour faire le repassage ? Mais laissez-la faire ! Elle ne se proposerait pas si elle n’en était pas capable et en outre, ma propre mémé m’a annoncé que s’occuper de tout le linge de ma belle et nombreuse famille lui faisait se sentir utile.  Ce n’est pas à vous de décider si quelqu’un est trop âgé pour faire quelque chose.

Pourquoi nettoyer?

Outre les raisons évidentes d’hygiène, nous avons vu que la présence du chien constitue un facteur aggravant pour la propreté du logis.  Effectivement, il faut nettoyer à l’eau quasiment tous les jours.

Chez moi, c’est la cuisine qui doit être balayée deux ou trois fois dans la journée. Faire son pain soi-même a des avantages, mais produit beaucoup plus de miettes que le pain en tranches.

Et puis certaines maisons sont salissantes ! Les matériaux employés vont faciliter ou non l’entretien. Je me souviens d’un magnifique carrelage noir dans un appartement occupé il y a quelques années !  Pensez au nettoyage de vos sols au moment où vous faites construire !

Que nettoyer ?

De mes quelques visites chez Karin, il m’a semblé que le problème principal, c’étaient les sols.  Chez moi, c’est d’abord un souci d’ordre et de rangement. Chez Anna, c’est le repassage.   Et en plus, effectivement, Karin devrait aussi repasser les quarante-sept chemises que son mari doit porter dans le cadre professionnel.  Moi j’ai réglé le problème : pas de repassage chez moi !

J’aurais tendance à dire : ne nettoyez pas ce qui n’est pas malpropre, mais le problème c’est que parfois ça ne se voit pas. Je pense en particulier à la poussière sur les lampes, qui réduit considérablement le rendement de celles-ci.

Si vous manquez d’idées, abonnez-vous à une newsletter de type « flying ladies ».  Vous n’imaginez pas tout ce qui peut être sale dans une maison !

Quand nettoyer ?

J’ai imaginé que le mari de Karin changerait d’avis si, au retour du boulot, il trouvait sa femme en train de frotter; j’ai donc conseillé à Karin de faire le ménage le soir au moment des retrouvailles avec son homme. Malheureusement, il est heureux de constater qu’elle s’occupe de la maison.

Mon mari, quant à lui, me demanderait ce qui me prend et serait probablement vexé que je préfère m’occuper des poussière que de lui.

Par contre, le mari de Karin serait peut-être contrarié qu’elle fasse le ménage le matin pendant qu’il se prépare à partir. C’est une piste à explorer si notre objectif est de le faire changer d’avis sur la personne qui doit récurer.

Comment nettoyer ?

Enfin, si rien d’autre ne fonctionne, autant que Karin puisse expédier la corvée le plus vite possible.

La bonne méthode

Mes précédentes aides-ménagères (Geneviève est devenue aveugle, c’est d’autant plus regrettable qu’elle était une véritable perle et Raymonde, dont la société de titres-services a fait faillite…) m’ont laissé quelques trucs très utiles. Si vous avez une femme de ménage, je ne saurais trop vous conseiller de prêter attention à la façon dont elle travaille.

Je crois qu’il existe aussi des sites, livres, voire émissions de télé sur le sujet, mais j’avoue que je n’en sais pas plus.  Laissez-moi un commentaire pour m’aider à lutter contre mon ignorance (s’il vous plaît).

Les bons outils

David Allen, dans son magnifique ouvrage « S’organiser pour réussir« , préconise d’utiliser le matériel le plus agréable possible : « L’une des plus belles ruses pour accroître votre productivité est d’avoir des outils que vous prenez plaisir à utiliser ».  Ca me semble également valable pour le lessivage, le décrassage, le savonnage et autres coups de balai…

J’achète d’ailleurs mes balais en Allemagne (via internet, rassurez-vous, encore que si j’habitais à proximité de la frontière, j’irais probablement me fournir sur place); on ne trouve plus de SuperFeger Classic en Belgique (ça fait 10 ans que je cherche des recharges en supermarché).  Le balai proprement dit peut durer certainement 10 ans (ben oui, je n’en trouvais plus…).

Raymonde a exigé un système SuperMocio de Vileda.  Incroyable d’efficacité !

On peut le combiner avec la procédure de Geneviève.  Elle avait remarqué qu’utiliser de l’eau sale pour laver le sol était une idée absurde. Geneviève utilisait donc deux seaux. Elle rinçait la serpillère dans l’un et la rechargeait dans le seau contenant le produit de nettoyage dans l’eau propre.

Pour ma part, j’utilise une fois sur deux un genre de petit vaporetto (uniquement de la vapeur, pas de produit, donc hyper écologique !).  Je m’en sers un peu comme karsher, pour décoller les traces tenaces. Un coup de lavette micro-fibres et le dégraissage est effectué. Génial pour la salle de bains et la cuisine en particulier, mais prévoyez une bonne réserve de serpillières, car elles prendront toute la saleté !

Et vous, avez-vous des trucs pour expédier ou éviter le ménage ?

Et surtout, lâchez prise !

Publicités
One Comment leave one →
  1. 21 janvier 2012 18 h 15 mi

    Ma méthode pour une cuisine propre et vite ( la seule pièce que se fait vite et bien d’ailleurs ) c’est réchauffer du vinaigre et hop en avant ! Cela dégraisse la tac, le four, l’évier en pierre qui à tendance à blanchir… Mais pendant que cela chauffe et que je nettoie tac et four, je trempe mes orchidées dans l’évier dans de l’eau tiède avec un citron pressé et ce pendant 20 mins. Quand tout est est nettoyé je sors mes orchidées, (à ne faire qu’une fois par semaine pour ne pas noyer ses orchidées) vide mon évier et nettoie celui-ci avec mon éponge gorgée de vinaigre, j’essuie et il est devenu comme neuf ! (remède de mami, merci mami !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :