Skip to content

Mon bullet journal, quelques mois après

30 septembre 2017

lien: http://www.organisons-nous.com/bullet_journal_bilan_2_mois

Actuellement en convalescence, j’écris beaucoup moins vite et avec moins de facilité qu’auparavant. Cet article, commencé début du mois, se traîne et j’en suis navrée.

C’est donc un bilan de plusieurs mois que je vous livre aujourd’hui.

En commençant un bullet journal, ce 1er juin (sic), j’avais vu beaucoup de vidéos et lu un certain nombre d’articles sur le sujet. A l’heure actuelle, je crains de devoir avouer que je ne suis pas certaine d’avoir retenu grand-chose de toute cette documentation. Pourtant, j’avais fait une super mind-map pour intégrer un maximum de concepts.

En particulier, j’avais beaucoup réfléchi pour mettre au point mon système de key (les symboles, si la terminologie du bujo ne vous est pas familière).

Mes intentions de départ… et ce qu’elles sont devenues

J’avais commencé le bullet journal durant une semaine de vacances, au mois de juin. Je remplissais une page par jour pour garder une trace de choses aussi passionnantes, entre autres, que mes repas de la journée et la météo. Ce n’était pourtant pas trop mal parti mais une fois rentrée à la maison cela m’a beaucoup moins inspirée.

Bullet journal une page par jour

Évidemment, je disposais de beaucoup plus de temps en vacances ! J’ai laissé tombé les pages quotidiennes et ainsi (re)découvert que le cycle qui me convient le mieux, c’est la semaine.

Je me suis donc rabattue sur mes plans de semaine réalisés avec Xmind, mais en imprimant une version spéciale pour mon bullet journal. Quelque chose qu’il faudra informatiser car pour avoir plus de place par jour, je dois ajouter – à la main – des lignes vierges et ça me prend du temps.  Sur la photo on voit comment ça se présente avant que je n’ajoute des annotations.

Autre abandon : les trackers

J’avais commencé à faire des pages de suivi mais je ne m’y suis pas tenue. Sans doute parce que la page que j’avais faite, comportant des cases, était mal conçue. Il était donc impossible d’y faire entrer les informations utiles.

Sans compter le temps que ça m’a pris de tracer toutes ces lignes à la main, je peux vous dire que je l’ai fait UNE fois…

Je me suis donc rabattue sur une application Android initialement destinée à prévoir le cycle menstruel que j’ai un peu détournée. Il s’agit de Flo, et je vous la recommande chaudement. Elle mérite un article à elle seule.

Je peux y noter mes heures de sommeil, si j’ai bu du thé (dans flo, ce sont des verres d’eau mais personnellement j’essaye de remplacer le café par du thé vert),  si j’ai fait du vélo, de l’aérobic, mon poids, etc. Ce que je voulais « tracker » dans mon bullet journal, en quelque sorte.. J’ai même droit à des graphiques automatiques, que demande le peuple ?

Je pense que j’ai trouvé un bon équilibre mais est-ce que je peux encore, honnêtement, appeler ce cahier un bullet journal ?

Et pour la suite ?

Maintenant que les vacances scolaires sont terminées, je constate que je dois continuellement revoir ma façon de m’organiser. En tout cas, l’expérience a été utile.

Ce que je garde de l’expérience « bullet journal »

Le cahier Atoma format A5
Dès le début, j’avais choisi d’utiliser un cahier Atoma format A5. Repositionner les pages, même si c’est contraire à la philosophie du bujo, me permet de grouper les « projets ».
Cette terminologie à prendre au sens large. Dans mon esprit, ma santé par exemple est un projet et j’ai donc fait un intercalaire pour séparer mes rapports de rendez-vous médicaux du reste de mon cahier. Idem pour ce qui concerne la scolarité de ma fille. Je peux donc y accéder plus facilement à la demande.

Seul souci : ça déborde vite, et pas très proprement.

Le cycle « semainier »
Une double page par semaine, issue de mon plan de semaine (autrement dit « imprimée » ouh pas bien) à annoter à la main. Donc, c’est une page A4 pliée en deux que je perfore.

L’échéancier
Afin de ne pas perdre de vue les dates limite. Oui, c’est aussi quelque chose que j’imprime (merci Excel).

Les listes

check-lists, todo lists, etc… avec le système de symboles mis au point dans les premières semaines.

Bref

Bref, j’ai complètement détourné le bullet journal au point de ne pouvoir honnêtement conserver cette dénomination et j’utilise un carnet Atoma pour mieux m’organiser, en plus des outils électroniques habituels.

 

 

 

Enregistrer

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :